retour formations
construction
et bâtiment
infos
Tu n'es pas encore bien décidé...

L'alternance est-ce pour moi? Contacte le CEFA pour
connaître les dates des séances
d'information en début et en fin
d'année scolaire.
Secrétariat : 02/523.21.79

Quel métier choisir? Contacte le CEFA et demande à rencontrer une personne du Centre PMS. Tu peux aussi rencontrer le PMS de ton ancienne école.

Pour mieux comprendre
un métier, tu peux aussi regarder
quelques
vidéos sur YouTube en cherchant les vidéos appelées: "mon métier, c'est ma vie".

installateur en chauffage
description du métier
L’installateur en chauffage central prépare et pose les éléments nécessaires à l’installation complète d’un équipement de chauffage central destiné aux habitations individuelles ou aux ensembles immobiliers devant être équipés d’installation de chauffage de petite et de moyenne puissance.

Il effectue les réglages et la mise en service des installations. Il assure les dépannages et les réparations des installations.

Après l'acquisition d'une expérience professionnelle suffisante, l'installateur en chauffage est amené dans un grand nombre de situations à travailler comme patron indépendant. Il négocie alors les projets, organise le travail et gère son entreprise. Selon la taille de l'entreprise, il pourrait avoir sous ses ordres plusieurs monteurs.

Dans ce cas, mais aussi s'il est employé dans une grande entreprise, certaines tâches qui sont décrites ici comme faisant partie des activités de l'installateur en chauffage sont exécutées par d'autres personnes (organisation du travail et/ou des stocks, diverses opérations manuelles de montage, …).

Le métier d'installateur en chauffage central est un métier polyvalent et évolutif qui réclame non seulement des savoir-faire professionnels précis et complexes, mais également des savoirs technologiques en référence aux technologies actualisées appliquées dans la profession, et aussi des attitudes de soin, de responsabilité, d'adaptation, d'attention aux relations humaines de qualité, de souci de la sécurité et de l'environnement.

compétences professionnelles
La formation vise la maîtrise des compétences suivantes :
  • appliquer les règles de sécurité, d'hygiène et de protection de l'environnement;
  • concevoir une installation, réaliser une étude de projet d'une installation de chauffage central de petite ou moyenne puissance
  • assurer la gestion administrative et commerciale;
  • Organiser son chantier;
  • exécuter des travaux préparatoires à l’installation des équipements
  • monter l'installation de chauffage central et la mettre sous pression
  • effectuer la mise en service d'une installation de chauffage central de petite ou moyenne puissance;
  • monter des installations gazières;
  • assurer l'entretien et la maintenance de l'installation de chauffage;
  • dépanner : diagnostiquer un dysfonctionnement, réparer;
  • remettre le chantier en état;
  • assurer la qualité et s'intégrer dans la vie professionnelle.
certification
Art. 49 (7P)
  • CQ7 : certificat de qualification de 7e professionnelle
  • CESS : certificat d'enseignement secondaire supérieur

monteur en sanitaire
description du métier
A partir des plans, des schémas, des cahiers de charge, des notices techniques et surtout des directives reçues, le monteur :
  • prépare la pose des canalisations, éventuellement en démontant l’installation précédente ;
  • trace les emplacements des appareils et des canalisations (sous la responsabilité éventuelle de l’installateur) ;
  • procède au façonnage, à l’assemblage et au montage complet des canalisations pour les installations d'eau sous pression, pour l'évacuation, et pour l'installation gazière ;
  • assure et vérifie l’étanchéité de tous les raccords effectués à la première mise sous pression hydraulique et gazière ;
  • assure l’isolation, la protection anticorrosion et les réparations éventuelles de maçonnerie et de plafonnage à la suite des percements et des dégagements pour le placement des canalisations et des appareillages.
Le monteur n’assure pas les réglages de l’installation, ni les préalables et le suivi technico-commerciaux.

Le monteur développera les compétences particulières du domaine des installations gazières dans le domaine des préparateurs d'eau chaude et du chauffage individuel au gaz.

compétences professionnelles
La formation vise la maîtrise des compétences suivantes :
  • S'intégrer à la vie professionnelle,
  • Organiser son chantier,
  • Monter l'installation de distribution d'eau sous pression,
  • Réaliser des réseaux d'évacuation et de ventilation,
  • Monter les appareils sanitaires ,
  • Remettre son chantier en état
  • Connaître les différents matériaux et leurs assemblages,
  • Calculer un budget,
  • Communiquer oralement et par écrit.
certification
Art. 45
  • CQS - certificat de qualification spécifique

monteur en sanitaire et chauffage
description du métier
A partir des plans, des schémas, des cahiers de charges, des notices techniques et surtout des directives reçues, le monteur :
  • prépare la pose des canalisations, éventuellement en démontant l'installation précédente,
  • trace les emplacements des appareils et des canalisations (sous la responsabilité éventuelle de l'installateur ou du technicien),
  • procède au façonnage, à l'assemblage et au montage complet des canalisations pour le chauffage, pour les eaux sous pression, pour les évacuations et pour l'installation gazière,
  • assure et vérifie l'étanchéité de tous les raccords effectués à la première mise sous pression hydraulique ou gazière
  • assure l'isolation, la protection anticorrosion et les réparations éventuelles de maçonnerie et plafonnage à la suite des percements et des dégagements pour le placement des canalisations et des appareillages.
Le métier décrit toutes les activités et compétences qui concernent essentiellement le domaine du montage et non celui de l'installation.
compétences professionnelles
La formation vise la maîtrise des compétences suivantes :
  • placer, équiper et dépanner les différents systèmes de production d’eau chaude ;
  • placer et équiper les corps de chauffe ainsi que le réservoir à combustible ;
  • placer, équiper et raccorder une chaudière, un système de production d’eau froide et chaude ;
  • réaliser les transports de chaleur ;
  • s'intégrer dans la vie professionnelle ;
  • réaliser des réseaux d'évacuation (aériens, encastrés) et de ventilation;
  • monter les appareils sanitaires ;
  • monter les appareils sanitaires ;
  • mettre en service l'installation sanitaire ;
  • monter des installations spécifiques.
certification
Art. 49 (5P, 6P)
  • CQ6 : certificat de qualification de 6e professionnelle
  • CE6P : certificat d'étude de 6e année de l'enseignement secondaire professionnel

ouvrier qualifié en GCO
description du métier
L’Ouvrier qualifié en construction gros œuvre est un ouvrier qualifié polyvalent qui réalise selon les règles de l’art et en toute autonomie, tout en respectant les règles de sécurité ainsi que de la réglementation spécifique en matière d’environnement, des travaux en construction « gros-œuvre ».

Il a pour rôles:

  • de participer à l’organisation du chantier et du poste de travail ;
  • d’exécuter les terrassements, les fondations superficielles, les coffrages, les ferraillages et les bétonnages ;
  • de poser les égouttages et les réseaux d’évacuation ;
  • de réaliser les travaux de maçonneries ;
  • de poser les étanchéités ;
  • de poser les éléments préfabriqués ;
  • de placer et fixer les échafaudages et étais ;
  • de poser selon les règles de l’art les isolants thermiques et acoustiques intégrés au «gros-œuvre », ainsi que d’assurer la finition tant de la maçonnerie en général que des abords extérieurs.
Il doit en outre adopter les attitudes requises qui favorisent la qualité de l’ouvrage.
compétences professionnelles
La formation vise la maîtrise des compétences suivantes dans des tâches essentiellement de maçonnerie, coffrage, ferraillage et bétonnage.
  • Lire les plans et les cahiers de charge
  • Participer à l'implantation du chantier et à l'organisation du poste de travail
  • Exécuter le terrassement
  • Réaliser les égouttages et réseaux d'évacuation
  • Exécuter les maçonneries
  • Poser les éléments préfabriqués
  • Aménager les abords extérieurs
  • Placer l'étanchéité
  • Installer les échafaudages, tréteaux et cadres
  • Réaliser les gaines et conduits
  • Coffrer, ferrailler, bétonner
  • Exécuter des démolitions en vue de transformations
  • Jointoyer et rejointoyer
  • Effectuer des travaux de rénovation, restauration et réhabilitation
  • S’intégrer dans la vie professionnelle
certification
Art. 49 (5P, 6P)
  • CQ6 : certificat de qualification de 6e professionnelle
  • CE6P : certificat d'étude de 6e année de l'enseignement secondaire professionnel
Pour les demande d'inscription "construction" et "gros oeuvre", il faut contacter le Centre FAC, Formation Alternance Construction - Tél : 02/245 21 77
Adresse : 262 rue de la Poste, 1030 Bruxelles.

maçon
description du métier
Le maçon est un ouvrier chargé d’une partie des travaux de gros œuvre d’un bâtiment. Son terrain d’activité s’étend de la nouvelle construction à la rénovation, de la transformation de bâtiments et ouvrages d’art existants. Sa tâche principale consiste à transformer une pile de briques en un mur maçonné, et ce à l’aide de mortier.

Le maçon ne construit pas seulement les murs d’un bâtiment, mais aussi les fondations. Il peut également être appelé à placer des encadrements de portes et de fenêtres, des seuils, des poutres, des linteaux, des dalles en béton, des hourdis

Il intervient également dans la rénovation et la restauration de bâtiments. Il peut être appelé au placement de matériaux d’isolation, à l’exécution de travaux d’étanchéité.

compétences professionnelles
La formation vise la maîtrise des compétences suivantes :
  • appliquer les règles de sécurité, d’hygiène et de protection de l’environnement;
  • participer à différentes tâches préliminaires sur le chantier;
  • exécuter les fondations superficielles;
  • réaliser des égouttages, des réseaux d'évacuation;
  • exécuter des maçonneries;
  • exécuter des travaux d' étanchéité;
  • exécuter des travaux d'isolation thermique;
  • réaliser des conduits et des gaines;
  • jointoyer et rejointoyer;
  • participer à des travaux spécifiques suivant les nécessités du chantier;
  • assurer la qualité et s’intégrer dans la vie professionnelle.
certification
Art. 45
  • CQS : certificat de qualification spécifique

plafonneur
description du métier
Le plafonneur travaille généralement de manière autonome sous sa propre responsabilité comme indépendant et/ou sous la direction d'un entrepreneur, d'un architecte, d'un maître d'ouvrage.

Les activités principales du plafonneur sont : l'application d'un enduit et/ou mortier sur les murs et les plafonds, l'application d'un mortier sur des façades, le placement de plafonnage "à sec", le placement de cloisons légères en plâtre, la pose de matériaux d'isolation associés aux finitions assurées dans le champ des activités du plafonneur, l'application de plâtre décoratif, …

La pose, la fabrication et l'installation de staff et d'ornements font généralement partie du métier de plafonneur

compétences professionnelles
La formation vise la maîtrise des compétences suivantes :
  • mettre en œuvre des enduits et/ou mortiers de plafonnage (mécaniquement ou manuellement) ;
  • mettre en œuvre des mortiers de cimentage (mécaniquement ou manuellement) ;
  • mettre en œuvre des enduits ou des mortiers décoratifs ;
  • monter des cloisons ou des plafonds en plaques de plâtre enrobées sur ossature métalliques ;
  • monter des cloisons en blocs de plâtre ;
  • réparer des plafonnages.
certification
Art. 49 (5P, 6P)
  • CQ6 : certificat de qualification de 6e professionnelle
  • CE6P : certificat d'étude de 6e année de l'enseignement secondaire professionnel

carreleur
description du métier
Le carreleur procède sur base d'un dessin ou d'indications, au revêtement de sols, de murs, d'escaliers, de seuils, d'appuis de fenêtres et de terrasses au moyen de carreaux. Il réalise ce carrelage au moyen de mortier ou de colle.

Dans la pratique le carreleur doit préparer les surfaces à revêtir. Pour cela, il arrive que le carreleur doive d'abord plafonner et/ou cimenter un mur ou une partie de mur et réaliser une chape.

En principe, il d'abord au carrelage des murs et ensuite du sol.

Dans la pose du carrelage, les phases de travail sont les suivantes : préparation et traitement du support, traçage des niveaux, pose des carreaux, réalisation des joints.

Les carreaux sont de nature très variés. Les techniques de pose sont soit générales, soit spécifiques aux matériaux de recouvrement.

Les attitudes professionnelles dominantes sont la précision et le soin, l'autonomie ou la disposition de pouvoir travailler sous surveillance limitée, le sens de l'esthétique, le sens de la collaboration pour les contacts divers sur chantier, la mobilité.

compétences professionnelles
La formation vise la maîtrise des compétences suivantes :
  • préparer les supports de revêtement ;
  • établir les niveaux et les alignements ;
  • poser le carrelage au mortier, sur chape fraîche, chape durcie, sur parois verticales ;
  • carreler des terrasses ;
  • jointoyer ;
  • réaliser des travaux spécifiques ;
  • s'intégrer dans la vie professionnelle.
certification
Art. 49 (5P, 6P)
  • CQ6 : certificat de qualification de 6e professionnelle
  • CE6P : certificat d'étude de 6e année de l'enseignement secondaire professionnel

ouvrier carreleur
description du métier
L’ouvrier carreleur procède, en respectant les consignes données par son responsable, au revêtement de sols, de murs, d'escaliers, de seuils, d'appuis de fenêtres et de terrasses au moyen de carreaux. Il réalise ce carrelage au moyen de mortier ou de colle.

Le travail est exécuté, comme œuvre de finition, après les autres corps de métiers du gros-œuvre, du plafonnage, de la pose des tuyaux de chauffage, d'électricité ainsi que la pose des équipements sanitaires et la menuiserie extérieure.

En principe, il procède d'abord au carrelage des murs et ensuite du sol.

Dans la pose du carrelage, les phases de travail sont les suivantes : préparation et traitement du support, traçage des niveaux, pose des carreaux, réalisation des joints.

Les attitudes professionnelles dominantes sont la précision et le soin, la disposition de pouvoir travailler sous surveillance, le sens de l'esthétique, le sens de la collaboration pour les contacts divers sur chantier, la mobilité.

Les conditions de travail particulières sont typiques à la pose de carreaux. La profession est perçue comme "dure" et "lourde". Par la position physiologique de travail, elle réclame une certaine robustesse physique de la personne.

L’ouvrier carreleur travaille comme salarié au service d'une entreprise de construction.

compétences professionnelles
La formation vise la maîtrise des compétences suivantes :
  • de procéder au revêtement de sols, de murs, d’escaliers, de seuils, d’appuis de fenêtres et de terrasses au moyen de carreaux
  • de réaliser, sur base de dessins ou d’indications diverses, son carrelage au moyen de mortier ou de colle dans le respect des prescriptions relatives en matière d’hygiène, d’environnement et des normes de sécurité ;
  • de préparer les surfaces à revêtir et de pouvoir, le cas échéant, plafonner et/ou cimenter un mur ou une partie de mur et de réaliser une chape ;
  • de travailler avec soin et précision ;
  • de disposer du sens de l’esthétique et du sens de la collaboration pour les divers contacts sur chantier ;
  • de s’adapter à l’évolution des nouvelles techniques de la spécialité ;
  • d’être une personne de communication capable d’échanger des informations à caractère technique et général.
certification
· Art. 45
  • CQS : certificat de qualification spécifique

CEFA d'Anderlecht - 02/523.21.79 - ec.cefa.anderlecht@skynet.be